L’arthrose du genou ou gonarthrose

De quoi s’agit-il ?

La gonarthrose désigne une arthrose du genou par dégénérescence du cartilage articulaire.

Au début, la gonarthrose se traduit par des crises douloureuses qui peuvent s’accompagner d’un gonflement du genou et qui surviennent après des activités soutenues. La prise en charge médicale initiale associe des antalgiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui permettent la résolution de ces crises douloureuses.

A un stade plus avancé, les crises sont plus fréquentes, pour des efforts moins intenses, entraînant un handicap avec diminution du périmètre de marche et de la mobilité de l’articulation. D’autres approches thérapeutiques peuvent être proposées sous forme d’injection intra articulaire de corticoïdes visant à limiter l’inflammation et /ou d’acide hyaluronique (appelées visco-supplémentation) visant à limiter la douleur. Ses effets restent inconstants selon les patients et limités dans le temps.

En cas d’échec de ces mesures, En dernière intention, lors que le traitement médical reste inefficace, la mise en place d’une Prothèse de genou (clic un paragraphe sur la prothèse) sera proposée. 

Le diagnostic

Le diagnostic est en général réalisé sur la base d’un examen clinique rigoureux et de simples radiographies du genou qui permettent d’apprécier le degré de l’usure du cartilage ainsi que sa localisation. Dans certains cas, un complément par clichés télémétriques et clichés en stress sera demandé pour apprécier au mieux une déformation et sa réductibilité, nous permettant de choisir la prothèse la mieux adaptée à votre cas.

Le traitement

Traitement chirurgical : Mise en place d’une prothèse totale de genou.

Avant l’intervention
Une fois l’intervention programmée, un bilan sera réalisé. Ce dernier comporte une consultation auprès de votre cardiologue, de votre dentiste (afin de dépister une infection dentaire), auprès de l’équipe d’anesthésiste de la clinique ainsi qu’un examen d’urine (10 jours avant la date de l’intervention) et un bilan sanguin.

L’hospitalisation
L’intervention se déroule au cours d’une hospitalisation de 3 ou 4 jours, l’anesthésiste vous proposera la technique la plus appropriée à votre cas (anesthésie générale ou péridurale).
A votre réveil, une attelle permettant de glacer et de comprimer votre genou sera mise en place pour une durée de 24 heures, elle permet de diminuer les saignement et les phénomènes douloureux.
La rééducation sera débutée le jour même de l’intervention et sera poursuivie à raison de 2 séances quotidiennes pendant tout le durée de votre hospitalisation.

Les suites opératoires

Vous pourrez poursuivre la rééducation à votre domicile, ou en cas d’isolement ou de logement inadapté, un séjour en centre de convalescence pourra vous être proposé.
Pour contrôler le risque de phlébite qui accompagne ces interventions, le port de bas de contention et un traitement préventif vous seront prescrit pendant 1 mois.

Les risques

Les complications sont celles de la chirurgie en général, tels que l’infection, l’hématome et la phlébite.